Mission

La société de concerts Codes d’accès est un organisme qui se voue entièrement à la promotion de la relève en musique nouvelle. Son mandat est de permettre aux jeunes compositeurs, interprètes et administrateurs des arts qui désirent œuvrer dans le milieu de faire leurs premières armes. L’organisme parvient à remplir sa mission en produisant des concerts et des événements innovateurs et originaux qui représentent et représenteront toujours les nouvelles tendances dans le domaine de la création musicale.

Cette affirmation fait état d’un aspect capital de la vision de l’organisme : être géré par des jeunes et pour des jeunes. Cela signifie que la direction de l’organisme se renouvelle constamment au gré des générations et est de facto représentative des besoins et aspirations des acteurs du présent et du futur.

Mission

La société de concerts Codes d’accès est un organisme qui se voue entièrement à la promotion de la relève en musique nouvelle. Son mandat est de permettre aux jeunes compositeurs, interprètes et administrateurs des arts qui désirent œuvrer dans le milieu de faire leurs premières armes. L’organisme parvient à remplir sa mission en produisant des concerts et des événements innovateurs et originaux qui représentent et représenteront toujours les nouvelles tendances dans le domaine de la création musicale.

Cette affirmation fait état d’un aspect capital de la vision de l’organisme : être géré par des jeunes et pour des jeunes. Cela signifie que la direction de l’organisme se renouvelle constamment au gré des générations et est de facto représentative des besoins et aspirations des acteurs du présent et du futur.

Mission

La société de concerts Codes d’accès est un organisme qui se voue entièrement à la promotion de la relève en musique nouvelle. Son mandat est de permettre aux jeunes compositeurs, interprètes et administrateurs des arts qui désirent œuvrer dans le milieu de faire leurs premières armes. L’organisme parvient à remplir sa mission en produisant des concerts et des événements innovateurs et originaux qui représentent et représenteront toujours les nouvelles tendances dans le domaine de la création musicale.

Cette affirmation fait état d’un aspect capital de la vision de l’organisme : être géré par des jeunes et pour des jeunes. Cela signifie que la direction de l’organisme se renouvelle constamment au gré des générations et est de facto représentative des besoins et aspirations des acteurs du présent et du futur.

Qui nous sommes

Fondé en 1985 par de jeunes musiciens, l’organisme Codes d’accès est toujours aussi crucial au maintien de la diversité artistique. L’expérience et la visibilité qu’offre l’organisation à ses jeunes bénéficiaires, depuis toutes ces années, sont d’une valeur inestimable pour le développement d’une carrière en devenir. Pour représenter la relève le plus largement et le plus adéquatement possible, la quasi-totalité des décisions artistiques sont prises en fonction des dossiers reçus via un appel de projets et de candidatures annuel qui s’intitule Portail. C’est grâce à ce programme que Codes d’accès a pu réaliser des événements d’envergure qui ont su confirmer l’importance de l’organisme dans l’écosystème culturel. Voici quelques réalisations pluridisciplinaires qui ont remporté un succès retentissant au cours des dernières années :

  • Pincer la musique aujourd’hui : 21 janvier 2014, Salle Tanna Schulich, Montréal. Présenté en collaboration avec l’Ensemble Punctum. Œuvres de Stephanie Moore, Sonia Paço-Rocchia  John Rea et Yan Maresz.
  • À court de mots : 24 février 2013, Auditorium de la Bibliothèque Nationale et Archives du Québec, Montréal. Présenté en collaboration avec l’Ensemble Arkea et les Rendez-vous du cinéma québécois. Œuvres de Maxime Goulet, Georges Dimitrov, Samuel Laflamme, Ghislain Lecroulant, Guillaume St-Laurent et François-Xavier Dupas.
  • Bad Trip ! : 1er novembre 2012, Salle Tanna Schulich, Montréal. Présenté en collaboration avec l’Ensemble La Machine. Œuvres de Fausto Romitelli, Michaël Larocque et Brian Harman.

Le nombre de compositeurs ayant bénéficié des retombées découlant de leur passage à Codes d’accès est imposant. Parmi ceux-ci, mentionnons : Serge Arcuri, Martin Bédard, Nicolas Bernier, Tim Brady, Louis Dufort, Nicolas Gilbert, André Hamel, Jean-François Laporte, Jimmie LeBlanc, Analia Llugdar, Maxime McKinley et Cléo Palacio-Quintin.

La liste des interprètes et des ensembles témoigne aussi du rôle central et vital de l’organisme dans le paysage culturel. Mentionnons entre autres : ECM+, Pentaèdre, Ensemble Arkea, Ensemble La Machine, Ensemble Punctum, Quasar, Trio Fibonacci, Marie-Annick Béliveau (mezzo-soprano), Jean Derome (saxophone), Bernard Falaise (guitare), Lori Freedman (clarinette), Cristian Gort (chef d’orchestre), René Lussier (guitare), Claire Marchant (flute) et Pierre Tanguay (percussion).

Soulignons également les récentes reconnaissances de Codes d’accès au gala des Prix Opus 2014 organisé par le Conseil québécois de la musique. L’organisme y a été nominé à deux reprises pour des événements innovateurs et diamétralement opposés : À court de mots et Bad Trip !. L’événement de musique mixte Bad Trip ! s’est d’ailleurs mérité le Prix Opus pour le Concert de l’année – Musique électroacoustique et actuelle.

Qui nous sommes

Fondé en 1985 par de jeunes musiciens, l’organisme Codes d’accès est toujours aussi crucial au maintien de la diversité artistique. L’expérience et la visibilité qu’offre l’organisation à ses jeunes bénéficiaires, depuis toutes ces années, sont d’une valeur inestimable pour le développement d’une carrière en devenir. Pour représenter la relève le plus largement et le plus adéquatement possible, la quasi-totalité des décisions artistiques sont prises en fonction des dossiers reçus via un appel de projets et de candidatures annuel qui s’intitule Portail. C’est grâce à ce programme que Codes d’accès a pu réaliser des événements d’envergure qui ont su confirmer l’importance de l’organisme dans l’écosystème culturel. Voici quelques réalisations pluridisciplinaires qui ont remporté un succès retentissant au cours des dernières années :

  • Pincer la musique aujourd’hui : 21 janvier 2014, Salle Tanna Schulich, Montréal. Présenté en collaboration avec l’Ensemble Punctum. Œuvres de Stephanie Moore, Sonia Paço-Rocchia  John Rea et Yan Maresz.
  • À court de mots : 24 février 2013, Auditorium de la Bibliothèque Nationale et Archives du Québec, Montréal. Présenté en collaboration avec l’Ensemble Arkea et les Rendez-vous du cinéma québécois. Œuvres de Maxime Goulet, Georges Dimitrov, Samuel Laflamme, Ghislain Lecroulant, Guillaume St-Laurent et François-Xavier Dupas.
  • Bad Trip ! : 1er novembre 2012, Salle Tanna Schulich, Montréal. Présenté en collaboration avec l’Ensemble La Machine. Œuvres de Fausto Romitelli, Michaël Larocque et Brian Harman.

Le nombre de compositeurs ayant bénéficié des retombées découlant de leur passage à Codes d’accès est imposant. Parmi ceux-ci, mentionnons : Serge Arcuri, Martin Bédard, Nicolas Bernier, Tim Brady, Louis Dufort, Nicolas Gilbert, André Hamel, Jean-François Laporte, Jimmie LeBlanc, Analia Llugdar, Maxime McKinley et Cléo Palacio-Quintin.

La liste des interprètes et des ensembles témoigne aussi du rôle central et vital de l’organisme dans le paysage culturel. Mentionnons entre autres : ECM+, Pentaèdre, Ensemble Arkea, Ensemble La Machine, Ensemble Punctum, Quasar, Trio Fibonacci, Marie-Annick Béliveau (mezzo-soprano), Jean Derome (saxophone), Bernard Falaise (guitare), Lori Freedman (clarinette), Cristian Gort (chef d’orchestre), René Lussier (guitare), Claire Marchant (flute) et Pierre Tanguay (percussion).

Soulignons également les récentes reconnaissances de Codes d’accès au gala des Prix Opus 2014 organisé par le Conseil québécois de la musique. L’organisme y a été nominé à deux reprises pour des événements innovateurs et diamétralement opposés : À court de mots et Bad Trip !. L’événement de musique mixte Bad Trip ! s’est d’ailleurs mérité le Prix Opus pour le Concert de l’année – Musique électroacoustique et actuelle.

Qui nous sommes

Fondé en 1985 par de jeunes musiciens, l’organisme Codes d’accès est toujours aussi crucial au maintien de la diversité artistique. L’expérience et la visibilité qu’offre l’organisation à ses jeunes bénéficiaires, depuis toutes ces années, sont d’une valeur inestimable pour le développement d’une carrière en devenir. Pour représenter la relève le plus largement et le plus adéquatement possible, la quasi-totalité des décisions artistiques sont prises en fonction des dossiers reçus via un appel de projets et de candidatures annuel qui s’intitule Portail. C’est grâce à ce programme que Codes d’accès a pu réaliser des événements d’envergure qui ont su confirmer l’importance de l’organisme dans l’écosystème culturel. Voici quelques réalisations pluridisciplinaires qui ont remporté un succès retentissant au cours des dernières années :

  • Pincer la musique aujourd’hui : 21 janvier 2014, Salle Tanna Schulich, Montréal. Présenté en collaboration avec l’Ensemble Punctum. Œuvres de Stephanie Moore, Sonia Paço-Rocchia  John Rea et Yan Maresz.
  • À court de mots : 24 février 2013, Auditorium de la Bibliothèque Nationale et Archives du Québec, Montréal. Présenté en collaboration avec l’Ensemble Arkea et les Rendez-vous du cinéma québécois. Œuvres de Maxime Goulet, Georges Dimitrov, Samuel Laflamme, Ghislain Lecroulant, Guillaume St-Laurent et François-Xavier Dupas.
  • Bad Trip ! : 1er novembre 2012, Salle Tanna Schulich, Montréal. Présenté en collaboration avec l’Ensemble La Machine. Œuvres de Fausto Romitelli, Michaël Larocque et Brian Harman.

Le nombre de compositeurs ayant bénéficié des retombées découlant de leur passage à Codes d’accès est imposant. Parmi ceux-ci, mentionnons : Serge Arcuri, Martin Bédard, Nicolas Bernier, Tim Brady, Louis Dufort, Nicolas Gilbert, André Hamel, Jean-François Laporte, Jimmie LeBlanc, Analia Llugdar, Maxime McKinley et Cléo Palacio-Quintin.

La liste des interprètes et des ensembles témoigne aussi du rôle central et vital de l’organisme dans le paysage culturel. Mentionnons entre autres : ECM+, Pentaèdre, Ensemble Arkea, Ensemble La Machine, Ensemble Punctum, Quasar, Trio Fibonacci, Marie-Annick Béliveau (mezzo-soprano), Jean Derome (saxophone), Bernard Falaise (guitare), Lori Freedman (clarinette), Cristian Gort (chef d’orchestre), René Lussier (guitare), Claire Marchant (flute) et Pierre Tanguay (percussion).

Soulignons également les récentes reconnaissances de Codes d’accès au gala des Prix Opus 2014 organisé par le Conseil québécois de la musique. L’organisme y a été nominé à deux reprises pour des événements innovateurs et diamétralement opposés : À court de mots et Bad Trip !. L’événement de musique mixte Bad Trip ! s’est d’ailleurs mérité le Prix Opus pour le Concert de l’année – Musique électroacoustique et actuelle.